Exposition: mesure de l'exposition:

Le photographe a le choix du mode de  mesure de la lumière parmi les options ci-dessous:

- Mesure matricielle:

la lumière est mesurée sur l'ensemble du cadre, l'APN règle l'exposition en fonction de la tonalité, la couleur et la luminosité ambiante. Application: paysage, de jour comme de nuit, photos de famille etc.

- Mesure pondérée centrale:

l'APN tient compte du cadre entier, mais donne la priorité à ce qui se passe au centre, à l'intérieur du cercle central visible dans le viseur, (le cercle en question, par défaut a un diamètre d'environ 8mm chez Nikon)  Application: portrait, macro nature morte etc.

-Mesure spot :

l'APN tient mesure la lumière concentrée sur un "spot" (un cercle d'environ 3,5mm) soit 2,5% du cadre, le sujet sera correctement exposé, même si l'arrière-plan est trop (ou pas assez) lumineux.

Application: la flamme d'une bougie, photos de concert ou l'on place le spot sur le visage éclairé.

Note: les réglages du mode de  mesure de la lumière sont en général accessibles sur le boitier (ou bien dans les menus).

- Mémorisation de l'Exposition:

en mesure pondérée centrale, et en mesure spot, lorsqu'on recompose la photo par recentrage, (appuyer sur le déclencheur à mi-course...)  il est intéressant de mémoriser l'exposition, pour figer le réglage correct. Appuyer pour cela, avec le pouce sur le bouton AE-/AF-L) et déclencher.

 

- Correction de l'Exposition:

dans certains cas, pour obtenir des effets spéciaux, on peut avoir besoin de corriger l'exposition. ( la correction d'exposition aura pour effet de rendre la photo plus claire ou plus foncée).

Les boitiers sont en principe pourvus d'un bouton à main droite marqué "+/-" dans un carré Noir et Blanc; c'est en activant cette fonction correction que l'on peut surexposer ou sous-exposer la photo, d'une valeur au choix, exprimée en IL. Attention toutefois, penser à revenir à l'exposition normale, en réglant la valeur de correction sur "zéro".

Filtre à densité neutre: Filtre ND

un filtre à densité neutre ou filtre ND d'apparence grise, n'est pas coloré et ne modifie pas la teinte ou le rendu de couleur. On utilisera ce type de filtre lorsqu'on aura besoin d'allonger le temps de pose (En particulier en cas de photographie en "pose longue") ou ralentir le flux de lumière entrant dans l'objectif (pour éviter la surexposition dans un environnement trop lumineux).

Flare :

Lors des prises de vue il n’est pas toujours facile de tenir compte de la lumière parasite due aux multiples réflexions qui se produisent à l’intérieur des objectifs et des appareils. Ces lumières parasites créent une aberration appelée « flare » (reflet) en anglais.

Si cet éclairage influe peu sur les zones lumineuses de l’image, il prend en revanche une grande influence au niveau des ombres qui se trouvent alors éclaircies. Le contraste chute donc fortement dans les zones sombres de l’image dont les détails les plus fins se trouvent altérés.

Cette lumière parasite peut prendre des valeurs très fortes si les lentilles portent de nombreuses rayures ou si elles sont souillées. Les plus grandes précautions doivent donc être prises lorsque l’on doit effectuer le nettoyage des surfaces optiques d’un objectif. Notons que certains photographes provoquent sciemment l’apparition d’un flare important pour adoucir leurs images dans un but artistique. Certains photographes n’hésitent pas à utiliser un peu de vaseline : l’effet est alors permanent mais le nettoyage n’est pas très facile. La méthode la plus simple et la moins polluante consiste tout simplement à souffler sur l’objectif pour y former de la buée. Évidemment celle-ci ne tient pas longtemps et la diffusion de la lumière diminue au fur et à mesure que l’évaporation se produit. Le déclenchement doit donc se faire au bon moment (voir les photographies de David Hamilton, très douces et très typées).

Le flare augmente lorsque l’ouverture diminue donc plus le diaphragme est fermé et plus le contraste de l’image baisse. Les objectifs très lumineux sont plus sensibles que les autres à ce phénomène, et les capteurs numériques, dont la surface est par construction beaucoup plus lisse et brillante que celle des capteurs argentiques, favorisent l’apparition du flare.

le Focus stacking:

En Français, c'est la fusion d'un certain nombre d'images résultant d'un bracketing de la mise au point: en clair, c'est un processus qui consiste à prendre plusieurs fois la même photo, en faisant varier la mise au point avant chaque déclenchement. La série ainsi obtenue confiée à un logiciel Ad hoc, permettra de fusionner toute la série, et d'obtenir une profondeur de champ plus grande.

Utile en macro par exemple ou "notre ennemi", c'est la profondeur de champ...

Le focus stacking peut être réalisé sous Photoshop (ou d'autres logiciels).

Le HDR : (en Anglais" high dynamic range")

C'est l'action de  fusionner des images résultant d'un bracketing d'exposition;

Le mode Bracketing auto est intéressant surtout l'on utilise un logiciel de retouche capable de traiter le HDR. Le mode Bracketing auto permet d'obtenir une série de photos prises avec des expositions différentes, en activant le mode HDR, le logiciel va sélectionner la meilleure zone de chaque image pour les consolider et former une seule image finale.

"High Key" :

Procédé qui à la prise de vue qui consiste à favoriser la prédominance de tons clairs et éliminer les tons foncés; si l'on contrôle l'histogramme, il est décalé à droite; on recherche le monochromatisme;

se pratique en lumière naturelle, ou en portrait, ce n'est pas seulement une surexposition bien qu'il faille parfois travailler à grande ouverture et apporter une correction importante (+1IL voire +2IL).

Par opposition, le "Low Key" désigne un procédé qui met en valeur les clair obscur, avec de rares lumières bien contenues.

Hyperfocale

Prenons l'une des définitions de Wikipedia qui nous paraît la plus adaptée: L’hyperfocale est la distance minimum à laquelle il est possible de faire la mise au point tout en gardant les objets situés à l'infini avec une netteté acceptable. La mise au point à la distance hyperfocale permet d'obtenir la plus grande plage de netteté acceptable qui s'étend alors de la moitié de cette distance à l'infini.

Exemple: Voir notre présentation du Mercredi

​​​​​​Indice de lumination (IL ou EV):

Nos sources: Wikipedia: En photographie, l'indice de lumination (abrégé en IL ou EV d'après l'anglais exposure value) – parfois appelé indice de luminance C'est un nombre qui caractérise un couple ouverture / temps de pose. Pour une scène donnée, deux couples caractérisés par le même indice de lumination produiront la même exposition sur le film ou le capteur.

Expositions - Concours - Sorties photos - Initiation - Perfectionnement - Ateliers pratiques