Lexique Photographique

 
 
 
 

Aberrations chromatiques ("CAS" en Anglais)

C'est une aberration optique qui produit différentes mises au point en fonction de la longueur d'onde. On observe alors une image floue et aux contours irisés. Elle résulte de la décomposition de la lumière blanche en plusieurs bandes de couleurs.


Concrètement en photographie, l'image est matérialisés par des petites franges irisées, floues et colorées que l'on remarque autour des zones très contrastées.
 

Les fabricants ont réagi, de plus en plus d'optiques sont traitées pour limiter les aberrations chromatiques. (verre UD chez Canon ou ED chez Nikon et Sigma).

 

On parvient à corriger ces défauts en post traitement.

  • Post traitement
    les logiciels tels que Lightroom ou DxO Optics ont des modules spécialement dédiés pour supprimer les aberrations chromatiques.

Les focales les plus longues (300mm, 500mm) sont plus sensibles aux aberrations chromatiques (longitudinales), et notons que les aberrations chromatiques latérales (le flou) augmentent avec l'ouverture du diaphragme.

exemple d'aberrations chromatiques:

Autofocus: (en Français mise au point automatique)

Automatique: (modes de prise de vue Automatique)

  • Position "Auto" sur le sélecteur de mode (mode Automatique), icône verte sur les molettes des APN Canon et Nikon. Il suffit d' appuyer sur le déclencheur, l’appareil photo s'occupe du reste.
    En fait le système est conçu pour travailler en hyperfocale, c'est à dire recherche de la plus grande profondeur de champ.
    Pas besoin de se soucier non plus de la mise au point, le mode AF, l’autofocus est en automatique lui aussi, il choisira de lui-même si notre sujet est mobile ou fixe, le nombre de  collimateurs pour faire la mise au point.

  • Tous les modes scènes peuvent se ranger dans ce chapitre; car  modes spécifiques à votre sujet  Macro, Sport, Nuit, culinaire, paysage, feu d'artifice etc.… une fois le curseur positionné sur le bon mode, Il suffit d' appuyer sur le déclencheur, l’appareil photo s'occupe du reste.

Semi-Automatique : (modes de prise de vue Semi-Automatiques)

  • le mode "P" : intermédiaire entre auto et semi-auto...
    Dans ce mode, on règle la sensibilité ISO et  l'APN détermine le couple Ouverture / Vitesse d’obturation. Peut être très pratique, la nuit au flash par exemple.

  • le mode "A" ou "Av" chez Canon
    Dans le mode "A" ou "Av", on règle la sensibilité ISO et  Ouverture , l'APN détermine la Vitesse d’obturation l'ouverture pour assurer une bonne exposition de la photo.

  • le mode "S" ou "Tv" chez Canon
    Dans mode "S" ou "Tv", on règle la sensibilité ISO et  la vitesse d'obturation souhaitée , l'APN détermine l'ouverture pour assurer une bonne exposition de la photo.

  • le mode "M" pour toutes les marques
    Avec le mode "M" le photographe a la main sur tout, après avoir choisi les ISO, c'est vous qui avez la responsabilité  du choix de l’ouverture, ainsi que de la vitesse d’obturation; et qui donc assurez le résultat de l'exposition.

 

Bague allonge:

 

Une bague-allonge est un accessoire pour appareil photographique à objectifs interchangeables, utilisé en macrophoto ou en proxiphotographie. les bagues allonges se montent entre l'objectif et le boitier, elles ne sont pourvues d'aucune lentille, leur but est d'augmenter la focale, c'est-à-dire d'éloigner l'objectif du capteur. Ainsi, le grandissement est augmenté, la distance de map est plus courte. Il y a une perte de luminosité.

Deux modèles sont disponibles, suivant qu'elle sont équipées de contacts qui conservent les automatismes (la mise au point AF et mesure de la lumière).

Elles sont en général vendues par trois, de longueur: 12 mm, 20 mm et 36 mm

 

Bague d’inversion:

bague qui permet de monter un objectif "inversé" sur un APN; Idéal pour de la prise de vue macro à moindre coût!; avantage obtenir un fort grossissement, et créer des Bokeh inattendus.

 

Bague de couplage:

bague qui permet de coupler un objectif "inversé" sur un objectif normal. Idéal pour de la prise de vue macro à moindre coût!; avantage obtenir un fort grossissement, et créer des Bokeh inattendus.

Bague de réduction:

La bague de réduction permet de monter un filtre de diamètre 67mm sur un objectif diamètre de 62mm par exemple.

 

 

 

Balance des blancs:

la Balance des blancs contrôle que les couleurs sur la photo ne subissent pas trop l'influence de la couleur de la source de lumière. Il est recommandé de laisser le réglage de la Balance des blancs en mode "Automatique", surtout si l'on travaille en RAW, elle pourra facilement être corrigée en post traitement.

Bokeh :

 

c’est le flou d’arrière plan d’une photo.

La qualité du Bokeh dépend de plusieurs facteurs :

  1. la qualité intrinsèque de l’objectif utilisé.

  2. Le nombre de lames composant le diaphragme de l’objectif.

  3. La forme de ces lames

  4. l’ouverture choisie

Un Bokeh esthétique sera appelé soyeux.

Les cercles de lumière seront ronds plutôt qu’ héxagonaux.

Les transitions entre zones nettes et zones floues seront très douces

Bracketing

Définissons tout d'abord le bracketing d'exposition :

Qui n'a pas été tenté de modifier (plus sombre ou plus clair?) l'exposition donnée par l'appareil photo, dans certains cas particuliers de lumière difficile? pour rechercher le meilleur effet on tente une autre photo en corrigeant, sous exposant par exemple, et pourquoi pas une autre en surexposant?

Généralement composé de 3 images, le bracketing d' exposition permet  de photographier une première image sous-exposée pour faire ressortir les hautes lumières, une image sans correction, correctement exposée et une image surexposée pour faire ressortir les détails dans les basses lumières.

 

La fonction Bracketing s’applique à l'exposition, la mise au point, la balance des blancs, au flash:

  • Bracketing  sur l'exposition :
    sur nos APN , les réglages du "bracketing auto" s'effectuent dans le "menu personnalisé";  on peut sélectionner le nombre de prises de vue, l'ordre dans lequel s'effectue la séquence, et la correction appliquée .

  • Bracketing  de mise au point,
    le bracketing de mise au point, va simplement décaler la distance de mise au point à chaque prise de vue.

 

  • Bracketing  sur la balance des blancs, (non disponible avec prise de vue en RAW, ou RAW+JPEG.
    le bracketing de la balance des blancs va simplement proposer une valeur différente de la balance des blancs, à chaque prise de vue.

 

  • Bracketing  sur la prise de vue au flash
    le bracketing sur la prise de vue au flash  va simplement proposer une correction de la puissance du flash différente, à chaque prise de vue.(Elle peut être couplée avec le Bracketing  sur l'exposition, voir dans le menu de votre APN).

Bonnette: ou “filtre close-up”

La bonnette est une lentille convergente montée devant l'objectif. De ce fait, le sujet est grossi sur le film ou le capteur. Les bonnettes sont très peu encombrantes et pratiques à manipuler, mais elles restent un dispositif ajouté à l'objectif. Il peut y avoir apparition d'aberrations optiques.

Associées à des objectifs macro, permettent d'obtenir de forts grossissements, (jusqu'à 5x).

Avantage: peu onéreux par rapport à un objectif, n'entraine pas de réelle perte de luminosité, et au niveau du résultat permet de créer des bokehs surprenants.

Inconvénient: Peuvent provoquer du vignettage, map difficile, perte de profondeur de champ , implique l'utilisation d'un tripode,  .

Bruit numérique:

En Argentique, on parlait de "Grain"sur les photos en particulier celles prises avec des films à sensibilité élevée. En Numérique on retrouve ce phénomène, on parle de "Bruit Numérique" qui croît avec la sensibilité ISO: plus la sensibilité est élevée, plus le bruit numérique sera important et dégradera la qualité de l’image. Plus le capteur de l’appareil est petit, plus il générera du bruit; les appareils reflex produisent moins de bruit que les compacts ou encore que les téléphones portables.

On distingue deux types de bruit numérique:

- le bruit de chrominance il est particulièrement présent dans les zones sombres d’une image, apparaissent des points colorés rouges, verts et bleus. Ce type de bruit est facile à corriger car il n’interfère pas avec les détails de l’image,

-  le bruit de luminance, qui est la composante lumineuse des pixels bruités : il est visible sous la forme de des pixels gris plus ou moins foncés donnant une image à aspect granuleux.

En préventif, l'idéal serait de tout faire à la prise de vue  pour éviter le bruit numérique :

- fixer la valeur Iso au minimum: ce qui veut dire des conditions de lumière suffisantes, et des durées d'exposition courtes, (paysage, nature morte, portrait, photos de famille)

- Utiliser un flash? si possible? ou un projecteur LED? pour déboucher les ombres, et éviter un temps de pose trop long en cas de prise de vue sans tripode.

- Avec tripode, la nuit la valeur Iso au minimum (100 ou 200) et en priorité à l'ouverture, laisser l'APN déterminer son temps de pose

- travailler en RAW donnera plus de possibilité pour réduire le bruit en post traitement,

Collimateur:

Dispositif optique qui permet un pointage précis utilisé dans les instruments de visée. Dans le viseur, lors de la mise au point, les collimateurs sont ces petits points plus ou moins lumineux qui matérialisent le "point AF" et qui sont une aide précieuse à la mise au point.

Le collimateur central est toujours le plus précis

Voir tous les détails des divers modes "Autofocus", dans la définition de la "Mise au point" .

Crop : (Crop à 100%):

Encore un mot  Anglais, "to crop" est traduit par "rogner", redimensionner, recadrer.

Crop à 100%: fragment de la photo, agrandi à 100% agrandi façon à ce que l'écran restitue la même résolution que l'original de la photo. En clair, 1 pixel de l’image = 1 pixel de l’écran

Ce redimensionnement à 100 % d'une partie de l'image permet de définir un « standard » utile pour comparer les photos ou la résolution des objectifs entre eux.

Distance focale ou Focale:

La distance focale (souvent nommée "Focale"), c'est la  distance qui sépare le centre optique de l'objectif, de l'image d'un sujet situé à l'infini. Elle détermine le champ qu'il couvrira associé à un capteur donné.

 la Focale s'exprime en millimètres, elle est indiquée sur les objectifs. Il existe des objectifs à Focale fixe, par exemple "50 mm"; d'autres sont à Focale variable, les Zoom, par exemple "24-70 mm".

Distorsion en "barillet":

la distorsion est une déformation géométrique apparaissant avec certaines optiques, dans certaines conditions, la distorsion se manifeste le plus visiblement sur les lignes droites : une grille imagée par un système à forte distorsion aura une forme dite en " barillet" .

Distorsion en "coussinet":

Si la déformation géométrique de la grille image apparaît déformée vers l'intérieur, on a affaire à une distorsion en "coussinet".

La distorsion peut être corrigée dans une certaine mesure par les logiciels de retouche tels Photoshop ou DXO ou d'autres encore

DPI : Dots Per Inch, soit Points Par Pouce.

Il s’agit du rapport entre le nombre de pixels et la surface : 300 dpi vaut 300 points sur un pouce, soit sur 2,54 cm. Une image de 300 dpi sera donc de meilleure qualité qu’une image de 72 dpi, car les points seront plus rapprochés.
C’est également l’unité de référence de la résolution photo.
La résolution maximale perceptible à l’œil nu est de 300 dpi, il n’est donc pas nécessaire d’aller au-delà, la qualité n’en paraîtra pas améliorée.

Exposition: mesure de l'exposition:

Le photographe a le choix du mode de  mesure de la lumière parmi les options ci-dessous:

- Mesure matricielle:

la lumière est mesurée sur l'ensemble du cadre, l'APN règle l'exposition en fonction de la tonalité, la couleur et la luminosité ambiante. Application: paysage, de jour comme de nuit, photos de famille etc.

- Mesure pondérée centrale:

l'APN tient compte du cadre entier, mais donne la priorité à ce qui se passe au centre, à l'intérieur du cercle central visible dans le viseur, (le cercle en question, par défaut a un diamètre d'environ 8mm chez Nikon)  Application: portrait, macro nature morte etc.

-Mesure spot :

l'APN tient mesure la lumière concentrée sur un "spot" (un cercle d'environ 3,5mm) soit 2,5% du cadre, le sujet sera correctement exposé, même si l'arrière-plan est trop (ou pas assez) lumineux.

Application: la flamme d'une bougie, photos de concert ou l'on place le spot sur le visage éclairé.

Note: les réglages du mode de  mesure de la lumière sont en général accessibles sur le boitier (ou bien dans les menus).

- Mémorisation de l'Exposition:

en mesure pondérée centrale, et en mesure spot, lorsqu'on recompose la photo par recentrage, (appuyer sur le déclencheur à mi-course...)  il est intéressant de mémoriser l'exposition, pour figer le réglage correct. Appuyer pour cela, avec le pouce sur le bouton AE-/AF-L) et déclencher.

 

- Correction de l'Exposition:

dans certains cas, pour obtenir des effets spéciaux, on peut avoir besoin de corriger l'exposition. ( la correction d'exposition aura pour effet de rendre la photo plus claire ou plus foncée).

Les boitiers sont en principe pourvus d'un bouton à main droite marqué "+/-" dans un carré Noir et Blanc; c'est en activant cette fonction correction que l'on peut surexposer ou sous-exposer la photo, d'une valeur au choix, exprimée en IL. Attention toutefois, penser à revenir à l'exposition normale, en réglant la valeur de correction sur "zéro".

Filtre à densité neutre: Filtre ND

un filtre à densité neutre ou filtre ND d'apparence grise, n'est pas coloré et ne modifie pas la teinte ou le rendu de couleur. On utilisera ce type de filtre lorsqu'on aura besoin d'allonger le temps de pose (En particulier en cas de photographie en "pose longue") ou ralentir le flux de lumière entrant dans l'objectif (pour éviter la surexposition dans un environnement trop lumineux).

 

Flare :

Lors des prises de vue il n’est pas toujours facile de tenir compte de la lumière parasite due aux multiples réflexions qui se produisent à l’intérieur des objectifs et des appareils. Ces lumières parasites créent une aberration appelée « flare » (reflet) en anglais.

Si cet éclairage influe peu sur les zones lumineuses de l’image, il prend en revanche une grande influence au niveau des ombres qui se trouvent alors éclaircies. Le contraste chute donc fortement dans les zones sombres de l’image dont les détails les plus fins se trouvent altérés.

Cette lumière parasite peut prendre des valeurs très fortes si les lentilles portent de nombreuses rayures ou si elles sont souillées. Les plus grandes précautions doivent donc être prises lorsque l’on doit effectuer le nettoyage des surfaces optiques d’un objectif. Notons que certains photographes provoquent sciemment l’apparition d’un flare important pour adoucir leurs images dans un but artistique. Certains photographes n’hésitent pas à utiliser un peu de vaseline : l’effet est alors permanent mais le nettoyage n’est pas très facile. La méthode la plus simple et la moins polluante consiste tout simplement à souffler sur l’objectif pour y former de la buée. Évidemment celle-ci ne tient pas longtemps et la diffusion de la lumière diminue au fur et à mesure que l’évaporation se produit. Le déclenchement doit donc se faire au bon moment (voir les photographies de David Hamilton, très douces et très typées).

Le flare augmente lorsque l’ouverture diminue donc plus le diaphragme est fermé et plus le contraste de l’image baisse. Les objectifs très lumineux sont plus sensibles que les autres à ce phénomène, et les capteurs numériques, dont la surface est par construction beaucoup plus lisse et brillante que celle des capteurs argentiques, favorisent l’apparition du flare.

le Focus stacking:

En Français, c'est la fusion d'un certain nombre d'images résultant d'un bracketing de la mise au point: en clair, c'est un processus qui consiste à prendre plusieurs fois la même photo, en faisant varier la mise au point avant chaque déclenchement. La série ainsi obtenue confiée à un logiciel Ad hoc, permettra de fusionner toute la série, et d'obtenir une profondeur de champ plus grande.

Utile en macro par exemple ou "notre ennemi", c'est la profondeur de champ...

Le focus stacking peut être réalisé sous Photoshop (ou d'autres logiciels).

​​

 

Le HDR : (en Anglais" high dynamic range")

C'est l'action de  fusionner des images résultant d'un bracketing d'exposition;

Le mode Bracketing auto est intéressant surtout l'on utilise un logiciel de retouche capable de traiter le HDR. Le mode Bracketing auto permet d'obtenir une série de photos prises avec des expositions différentes, en activant le mode HDR, le logiciel va sélectionner la meilleure zone de chaque image pour les consolider et former une seule image finale.

 

Hyperfocale

Prenons l'une des définitions de Wikipedia qui nous paraît la plus adaptée: L’hyperfocale est la distance minimum à laquelle il est possible de faire la mise au point tout en gardant les objets situés à l'infini avec une netteté acceptable. La mise au point à la distance hyperfocale permet d'obtenir la plus grande plage de netteté acceptable qui s'étend alors de la moitié de cette distance à l'infini.

Exemple: Voir notre présentation du Mercredi

Indice de lumination (IL ou EV):

Nos sources: Wikipedia: En photographie, l'indice de lumination (abrégé en IL ou EV d'après l'anglais exposure value) – parfois appelé indice de luminance C'est un nombre qui caractérise un couple ouverture / temps de pose. Pour une scène donnée, deux couples caractérisés par le même indice de lumination produiront la même exposition sur le film ou le capteur.

Luminance:

La luminance est tout simplement la sensation visuelle qu’on a de la lumière.

Divers facteurs influencent le niveau de luminance, en particulier:

- la source de lumière, son intensité lumineuse, et sa coloration,

- l'environnement (surface éclairée, surface abrasive, terrain  bosselé, arbres qui altèrent les effets de  la luminance

Mpx : Méga pixels soit Millions de pixels.

Il s’agit du nombre total de pixels apparaissant sur la même photo. Le nombre de pixels maximum est déterminé par la puissance du capteur de votre appareil photo. Plus le capteur est puissant, plus les points sur la photo seront rapprochés, et meilleure sera la qualité.

Microprocesseur :

(pour Objectifs sans microprocesseurs):

les objectifs sans microprocesseur ne possèdent pas de contacts électriques, ils ne communiquent pas électroniquement avec le boitier. Les modes d'exposition ne sont pas tous utilisables.

L'ouverture se règle avec la bague de diaphragme  de l'objectif, "à l'ancienne"; par conséquent seuls les modes "A" et "M" sont utilisables. (ou "Av" et" M" chez Canon). Les modes "S" et "P" ne sont pas utilisables ("Tv" et P chez Canon) .

En mode "A", on se retrouve en mode Semi-Automatique, après réglage du diaphragme, l'appareil choisira lui-même la vitesse d'obturation.

Evidemment  l'Autofocus (mode AF) ne fonctionne pas, il faut donc effectuer la mise au point en Manuel, en tournant la bague Ad hoc. Les indicateurs de mise au point , en principe sont opérationnels, ça peut aider, (échelle du dessous, à gauche, soit une flèche, soit un point rond ou bi

​​Mise au point:

Miroir relevé (Mup), ou verrouillage du miroir:

Cette fonction verrouillage du miroir est présente sur la plupart des APN ; Utile lorsqu'on veut éviter les risque de flou de bougé créés par la vibrations du miroir en particulier en vitesse lente, ou au cas ou la map doit être effectuée de façon très précise: photo de nuit, macrophoto sur rail macro.

Concrètement, le principe est simple: en activant la fonction  Mup, (verrouillage du miroir), la prise de vue s'effectue en deux étapes:

- une première pression sur le déclencheur relève le miroir (on ne voit plus rien dans le viseur ou sur l'écran)*,

- il faut ensuite attendre quelques secondes que la vibration se dissipe et appuyer une deuxième fois sur le déclencheur pour cette fois ouvrir l'obturateur et prendre la photo.

Note *: la fonction Mup (verrouillage du miroir) n'est à conseiller que si l'on utilise un trépied, et mieux encore, un trépied et une télécommande.

Note concernant la fonction Mup  en  mode Live View : Le miroir est nécessairement relevé, verrouillé en position haute. Inutile donc d'utiliser le mode Mup en Live View, il n'y aura pas de vibration due au miroir.

 

Ouverture :

 

elle est désignée par le rapport de la focale sur le diamètre de la pupille d’entrée. N = f / d.

On peut donc déterminer le diamètre de la pupille d’entrée par la formule suivante: d = f / N

Exemple :

  • pour une focale de 70 mm et une ouverture de 2,8 le diamètre de la pupille d’entrée est 70 / 2,8 = 25 mm.

  • pour une focale de 70 mm et une ouverture de 11 le diamètre de la pupille d’entrée est de 70 / 11 = 6,36 mm

 

L’ouverture correspond à la quantité de lumière qui entre dans l’appareil photo.

Les valeurs normalisées de l’ouverture sont :

1 – 1.4 – 2 – 2.8 – 4 – 5.6 – 8 – 11 – 16 – 22 – 32 – 45 – 64

Chaque progression vers la droite diminue par 2 la quantité de lumière qui entre dans l’appareil photo.

 

Chaque cran vers la droite fait baisser l’exposition d’ 1 STOP = 1 DIAPHRAGME = 1 EV (Exposure Value) = 1 IL (Indice de Luminance

  • A f/16 il entre 2 fois moins de lumière qu’à f/11

  • A f/5.6 il entre 8 fois moins de lumière qu’à f/2

A l’inverse chaque progression vers la gauche multiplie par 2 la quantité de lumière.

  • A f4  il entre 32 fois plus de lumière qu’à f/22 soit un gain de 5 STOP

 

 

 

 

 

Pixels : (image pixelisée):

C’est le nombre de points sur votre photo. ce nombre de points contribue à la netteté de votre photo. Sur une même surface, plus il y a de points, plus ces points sont rapprochés et plus l'image est nette (piquée). En revanche, si l'on  agrandit la photo en conservant le même nombre de pixels, ils seront plus espacés et apparents, on dit alors que l'image est "pixélisée".

Pose (prise de vue en pose):

Utilisé lorsque les conditions de lumière nécessitent tes temps d'exposition longs, ou pour la recherche d'effets spéciaux (pose longue, manèges qui tournent etc. Sur vos APN, les poses sont sélectionnées comme "vitesse d'obturation".

- Pose B ("bulb"):

l'obturateur reste ouvert tant que le déclencheur reste appuyé. Concrètement, la durée de l'exposition est choisie par le photographe, il faut appuyer sur le déclencheur et maintenir appuyé (l'obturateur ouvert) jusqu'à ce que le temps d'exposition soit écoulé; ensuite relâcher le déclencheur pour fermer l'obturateur.

- Pose T ("Time"): en voie de disparition...

une première pression sur le déclencheur ouvre l'obturateur, une seconde pression le referme.

Post traitement:

C'est tout simplement la retouche de vos photos, après sauvegarde dans votre Disque dur. (recadrage éventuel, retouche de la balance des blancs, exposition, contraste, luminosité, tonalité etc. et encore plus si affinité). Un bon logiciel de retouche tel Photoshop ou Lightroom est necessaire.

Profondeur de champ :

Faisons court: la profondeur de champ c’est la zone de l’image dans laquelle les sujets sont nets.

Comment  contrôler la la profondeur de champ, pour mettre en valeur son sujet?
en faisant varier l'ouverture du diaphragme :

  • plus le diaphragme est fermé (donc f grand, f11, 16, 22, 32) plus la  profondeur de champ est étendue, le fond de l'image sera net tout comme le premier plan.

  • plus grande est l'ouverture (donc f petit, f5.6, 4, 3.5, 2.8...) plus courte est la pdc; ce mode convient lorsqu'on veut isoler un personnage, le voir se détacher du fond lors d'une séance de portrait par exemple.

 

​Ceci est vrai, pour une  focale donnée. mais il faut savoir que plus la focale est importante, plus la profondeur de champ est faible. (un télé de 300mm aura une profondeur de champ plus faible qu'un objectif 50mm)

 

Résumé:

  • Petite ouverture, grande profondeur de champ (net jusqu'au fond) -

  • Grande ouverture, profondeur de champ courte (flou en fond d'image).

Proxiphotographie:  prenons la définition de Wikipedia:

La proxiphotographie ou « photographie de près » est l'ensemble des techniques photographiques permettant de photographier des sujets de petite taille sans atteindre la macrophotographie. Une définition plus précise limite la proxiphotographie aux grandissements compris entre 1:10 et 1:1.

Rail macro:

Ce rail micrométrique permet d'affiner vos réglages en macrophotographie afin d'améliorer le cadrage, la map sur des sujets de très petite taille tout en contrôlant la profondeur de champ.

Il faut évidemment  travailler  sur trépied, avec télécommande. Le système rail macro se visse  directement sur la rotule du trépied. L'APN se fixe sur le plateau mobile du rail, par le biais de la vis intégrée.

le rail possède deux vis micrométriques permettant un réglage bi-directionnel, l'une fait varier la profondeur, et l'autre le réglage latéral .

 

 

 

Résolution, Taille et Dimension d'une image:

S’il n’est pas si évident que cela de faire la différence entre la dimension et la taille d’une photo, cela l’est encore moins avec la résolution. Je vais donc, avant toutes choses, tenter de définir le plus précisément possible ces trois paramètres et les liens qu’ils ont entre eux.

- La dimension:

Elle correspond à la largeur et hauteur que votre image occupe sur votre écran. Celle-ci s’exprime en pixels.

- La taille:

Il s’agit également d’une notion de surface, celle-ci correspondant à la taille du document une fois imprimé. Elle s’exprime en cm ou en pouces.

- La résolution:

l’unité de référence de la résolution photo, c'est le dpi:
la résolution dépend de la taille et de la dimension. C'est la quantité de pixels par unité de longueur. Cette valeur s’exprime en ppp (point ou pixel par pouce) traduit en Anglais par dpi (dot per inch). Plus on a de dpi, plus l’image à du détail.

(on recommande une résolution de 72ppi  pour internet, ( les puristes diront 96ppi...) suffisant pour la résolution de l'écran, et plutôt 300ppi pour une impression papier qui nécessite une bonne restitution des détails.

Note: les logiciels de retouche permettent de "redimensionner" les photos, il est possible de modifier  la Dimension, la Résolution et la Taille. (traitement individuel ou traitement par lots)

 

 

Sensibilité ISO:

Nos sources: Wikipedia: En photographie, la sensibilité ISO est la mesure de la sensibilité à la lumière des pellicules et des capteurs numériques. Elle est une donnée essentielle à la détermination d'une exposition correcte.

Stabilisation d'image:

Certain boitiers, et certaines optiques sont pourvues de systèmes de stabilisation d'image, qui permettent de réduire le "flou de bougé" lorsque l'APN est tenu à la main. la stabilisation d'image est d'autant plus utile que le temps de pose long.

Télémètre : (télémètre électronique):

En Anglais, "range finder". Un télémètre est un ou dispositif permettant mesurer une distance. En photo, c'est le dispositif qui permet d'assurer la mise au point. Dans le viseur les APN sont pourvus d'un indicateur de mise au point activé par une pression à mi-course sur le déclencheur.

Vignettage:

Le vignettage est l'assombrissement de la périphérie d'une photo (coins sombres).

En post traitement, Il est possible de supprimer ou d'ajouter du vignettage selon l'effet recherché.

Visée écran (Live view):

Ce  mode de visée écran est utilisé pour cadrer photos et vidéos sur le moniteur, sans avoir l'œil dans le viseur. (En vidéo,le viseur optique est inutilisable,le  mode de visée écran est le seul possible .

Un écran Live View présente l'image en temps réel telle qu'elle se présente sur le capteur d’image.

 

Avantages de la visée écran:

- l’image est vue sur l'écran telle qu’elle sera enregistrée;  les données envoyées  à l'écran tient compte du réglage d’exposition (luminosité, profondeur de champ, hautes et basses lumières). Il est ainsi très simple de modifier l'un de ces réglages et de visualiser le résultat final avant même de déclencher.

- on peut faire apparaitre l’histogramme en temps réel et ainsi pouvoir juger de la bonne exposition.

- pratique en cas de très faible lumière, (photos de nuit).

- en reportage dans une foule, permet la visée bras tendu au dessus de la tête,

- au ras du sol ou pour un selfie, (si l'écran est orientable),

- la mise au point en champ proche est facilitée (macro sur tripode), idéal pour faire varier la map lors d'une série  de  "Focus Peaking" ou de " HDR",

- La visée-écran, sur un réflex, sera pratique dans le cas ou vous avez un écran mobile, pour le  ras du sol,

- map précise, le collimateur autofocus (unique) s'affiche et peut se  déplacer  à l'endroit où la mise au point doit être faite.

Inconvénients:

- l’écran est très gourmand en énergie (consomme des batteries),

- tres lent pour la map, et inertie au déclenchement; impossible de l'utiliser  pour la photo de sport ou d’action

 

 

Vitesse d’obturation :

 

c’est le temps pendant lequel le capteur sera exposé à la lumière.

Les valeurs normalisées de la vitesse d’obturation sont :

… – 1/1000s – 1/500s – 1/250s – 1/125s – 1/60s – 1/30s – 1/15s – 1/8s – 1/4s – 1/2s – 1s – …

 

Le passage d’un cran vers la droite multiplie par 2 le temps de pose. On dira que l’on augmente l’exposition d’un STOP.

exemple : au 1/250s il entre 2 fois plus de lumière qu’au 1/500s.

A l’inverse si on passe d’un temps de pose de 1s à un temps de pose de 1/1000s on aura diminué la lumière par 1000 on aura donc perdu 10 STOP en effet 2 à la puissance 10 = 1000.

Les filtres neutres « ND 1000 » permettent de perdre 10 STOP et donc de diviser la quantité de lumière entrant dans l’appareil photo par 1000. il est possible dans ce cas d’obtenir des temps de pose de plusieurs secondes en pleine journée.

exemple : si en plein jour je peux prendre une photo à 1/60s, en ajoutant un ND1000 je pourrais atteindre une vitesse d’obturation de 16s

 
 
 
 
 
 
Expositions - Concours - Sorties photos - Initiation - Perfectionnement - Ateliers pratiques
    Visiteurs